Rechercher
  • Ekilibre & Vous

L'essentiel à savoir avant de demander une communication animale

Il m’arrive régulièrement d’être contactée pour entrer en communication avec des animaux.


Les raisons sont diverses et variées, comme simplement le fait de savoir si son animal va bien, s’il a besoin de quelque chose en particulier, mais aussi dans le but de le prévenir d’un changement dans la structure familiale ou d’un voyage imminent, ou encore dans le but de comprendre un comportement qui gêne l’humain, comme de la destruction, une mésentente avec certains animaux, etc.


Je préviens toujours que lors d’une communication, celle-ci peut ne pas avoir lieu – si l’animal n’est pas ouvert à cela ou si le « communicant » ne lui convient pas - celle-ci peut n’apporter aucune information dont l’humain a besoin – mais l’animal, lui, avait besoin de l’indiquer – et surtout celle-ci ne « soigne » pas l’animal, s’il détruit, il continuera à détruire par exemple, sauf si l’humain met en place certains éléments qui seront, peut-être, déduits de la communication.


Les informations que nous recevons sont en lien avec ce que l’animal perçoit – ce qui n’est pas toujours ce que, nous, humains percevons. J’aime raconter l’histoire d’un chien qui me dit ne pas aimer le panier rouge, or, son humaine m’indique qu’il n’y a pas de panier rouge à la maison ; en visite, chez eux pour une séance de kinésiologie, je vois dans le jardin une balançoire avec un nid d’oiseau rouge, et là, la propriétaire me dit qu’effectivement c’est le seul chien de la maison qui a peur d’y aller et qui n’aime pas ça. Donc, il est important de prendre du recul par rapport à ce qui y est dit.


Il arrive aussi que certains animaux mentent dans le but de ne pas communiquer. Les raisons peuvent être diverses, mais souvent on constate que c’est pour protéger leur humain.


Les informations que nous recevons sont également en lien avec le « communicant ». En effet, chaque « communicant » a ses propres sensibilités. Dès lors, vous pouvez demander une communication à plusieurs « communicants », vous pourriez avoir des informations différentes et complémentaires.


En ce qui me concerne – ce n’est pas le cas de tous les « communicants » - en plus de la communication, je fais toujours un soin énergétique à l’animal, je le remercie, ainsi, de m’avoir fait confiance et surtout l’Energie pourra lui faire du bien s'il en a besoin.


Alors, certes, il arrive que des communications ne conviennent pas à l’humain qui l’a demandée, il arrive que l’humain ne reconnaisse pas son animal, il arrive aussi que des humains n’y croient pas mais l’ont utilisé en dernier recours, mais quoiqu’il en soit, de mon côté, j’ai consacré du temps à cette communication, à ce soin et au rapport que j’envoie.


Certains semblent penser que ce type de travail ne doit pas être rémunéré… Je dois bien avouer que je ne partage pas cet avis, car pendant le temps passé à pratiquer cette communication – ce temps est variable d’un animal à un autre mais il dure au minimum 40 minutes - je n’ai pas pu consacrer mon temps à un autre animal ; même si pour certains ce « travail » ne ressemble pas à un travail « normal », j’y consacre du temps, de l’énergie et je paie comme tout le monde mes lois sociales et autre.


Certains me diront, peut-être, qu’une rémunération n’est pas souhaitable car la communication n’a pas fonctionné ; sur ce point, outre le fait qu’il est compliqué d’indiquer que la communication n’a pas fonctionné, je me demande si ces personnes invoquent cela à leur avocat qui n’a pas gagné le procès afin de ne pas payer ses honoraires ou à leur médecin quand il renvoie à un spécialiste car il n’a pas trouvé ce dont la personne souffrait ou encore à leur vétérinaire qui n’a, malheureusement, pas pu sauver leur animal… Comme un grand nombre de métiers, en tant que « communicants » nous ne sommes pas soumis à une obligation de résultat, s’agissant d’êtres vivants cela est clairement impossible.


Si le montant demandé paraît trop élevé, il convient de l’indiquer d’emblée, j’ai toujours été ouverte à la discussion, même s’il m’est parfois difficile de prendre conscience que certaines personnes sont prêtes à mettre des sommes importantes pour des objets sans grande plus-value (smartphone hors de prix par exemple) mais pas des sommes « normales » pour leur propre bien-être ou le bien-être de leurs animaux.


J’essaie d’avoir des tarifs raisonnables afin de permettre à chacun d’en bénéficier. En cas de soucis pour vous, n’hésitez pas à me le faire savoir.


A partir de maintenant, je me vois, par contre, dans l’obligation de demander le paiement à l’avance pour la communication – je pensais que la confiance et le respect étaient le propre de chacun mais il faut bien accepter que ce n’est pas le cas.


Heureusement, les cas négatifs et les non-paiements sont particulièrement rares, mais il était nécessaire que je rappelle que ce temps consacré n’est pas offert gracieusement.



J’en profite pour remercier l’ensemble des personnes qui me font confiance et qui agissent dans le respect de chacun. Je suis toujours aussi heureuse de « travailler » avec vous.

16 vues

 

Contactez-nous:

0479/95 93 99
sylvie@ekilibre-et-vous.be