Rechercher
  • Ekilibre & Vous

Pourquoi j’ai refusé que mes enfants aillent en excursion scolaire dans un parc zoologique ?

Il est toujours agréable pour les enfants de profiter de leurs camarades dans un autre cadre que celui de l’école. C’est la raison pour laquelle, entre autres, des excursions scolaires sont organisées.

Cette année, le choix de l’école de mes enfants s’est porté sur un parc zoologique. Me voilà bien mal car cela va particulièrement à l’encontre de certains de mes principes. Je n’impose néanmoins pas mon choix à mes enfants et leur demande ce qu’ils souhaitent. Du haut de leurs 9 et 11 ans, ils m’ont tous les deux répondu qu’ils ne souhaitaient pas y aller.

Mes enfants se sont arrêtés au désespoir lu dans le regard de ces animaux. Ils sont, eux aussi, fortement attachés au bien-être animal. J’ai donc pu facilement refuser la visite dans ce parc, facilement… ce n’est pas si sûr que ça au vu des remarques que j’ai pu récolter de la part de certains parents qui ne comprenaient pas mon choix « vu que tout le monde y va ».

Alors, vous vous en doutez, le bien-être animal étant essentiel pour moi, c’est évidemment un des premiers éléments qui m’a amené à refuser ce voyage scolaire mais pas seulement…

En effet, il m’est particulièrement difficile de concevoir que l’établissement scolaire accepte de partir faire près de 200 km avec une dizaine de cars connaissant l’état d’urgence climatique actuel. Ne devrait-on pas apprendre à nos enfants les modes alternatifs? Ne devrait-on pas les conscientiser sur notre empreinte climatique?

En outre, ce voyage est vanté comme un voyage pédagogique… outre le fait que je ne perçois pas la pédagogie dans la visite d’animaux enfermés hors de leurs contrées, combien seront les enfants qui prendront le temps de lire les petites pancartes apposées devant certains enclos? Par ailleurs, si l’on prône un tel lieu, il est peut-être aussi utile d’expliquer les dérives de certains d’entre eux (je n’oublie pas ce girafon qui a été euthanasié dans un parc zoologique de Copenhague, il y a quelques années et par la suite des lionceaux) cela permettrait ainsi d’ouvrir nos enfants à d’autres vérités et leur permettre de se faire leur propre avis.

Enfin, il m’est difficile d’accepter de participer à un certain capitalisme. Or, nous le savons, tous, les parcs zoologiques ne sont clairement pas des œuvres philanthropiques.

Alors ce choix ne fût pas évident à poser. J’aurais pu faire comme de nombreuses personnes et fermer les yeux, continuer à vivre de mimétisme en faisant « comme tout le monde » mais cela ne colle plus avec ma réalité. Il n’est pas facile dans le monde actuel de suivre nos choix car nous sommes souvent poussés par ceux des autres, mais je pense qu’il est important d’être en accord avec soi-même.

Il est évident que je ne juge clairement pas le choix des autres. J’ai juste posé le mien et souhaite simplement qu’il soit accepté (même s’il n’est pas compris).

9 vues

 

Contactez-nous:

0479/95 93 99
sylvie@ekilibre-et-vous.be